1914-1918

1914-1918 : La survie en temps de guerre

Le début de la guerre en 1914 entraîne une plus forte demande en lait condensé et en chocolat, mais les difficultés d’approvisionnement en matières premières et un commerce international limité freinent le processus de production de Nestlé & Anglo-Swiss. Pour remédier à ce problème, le groupe achète des raffineries aux États-Unis et en Australie. À la fin de la guerre, il dispose de 40 usines.

1914


La guerre éclate partout en Europe et perturbe la production de l’entreprise, mais les hostilités entraînent également une plus forte demande en produits laitiers pour Nestlé, sous la forme d’importants contrats gouvernementaux.

1915


Le lait condensé se conserve longtemps et est facile à transporter, ce qui en fait un produit très demandé par les forces armées. À titre d’exemple, l’armée britannique commence en 1915 à ajouter du lait en conserve Nestlé dans les rations d’urgence de ses soldats. Cette forte demande pour le produit fait que les raffineries de lait du groupe tournent à plein régime.

1916


Nestlé & Anglo-Swiss fait l’acquisition de la compagnie norvégienne de produits laitiers Egron, qui a breveté un processus d’atomisation pour le lait en poudre, un produit que le nouveau propriétaire commence également à commercialiser.

1917-1918


La pénurie de lait en Suisse fait que Nestlé & Anglo-Swiss doit puiser dans ses réserves de lait frais pour aider les populations des villes et villages. Afin de satisfaire la demande en lait condensé des pays en guerre, l’entreprise achète des raffineries aux États-Unis et signe des accords d’approvisionnement avec des entreprises australiennes qu’elle rachètera par la suite.