Alliance for YOUth en Belgique

To Press Releases listBruxelles,janv. 27, 2015

Alliance for YOUth

Des solutions au chômage des jeunes en Belgique.
Des entreprises se mobilisent !

Le taux de chômage des jeunes atteint des niveaux préoccupants !
26,3 % en Belgique au début de l’année 2014 (1)
28,2 % en Région de Bruxelles-Capitale (2)

À l’initiative de Nestlé, plusieurs grandes entreprises s’unissent pour créer ensemble une Alliance for YOUth en Belgique, dont l’objectif est de générer à court et moyen termes des centaines d’opportunités d’emplois et de stages pour les jeunes de moins de 30 ans.

Aujourd’hui, Nestlé et ses partenaires ont officialisé le lancement de cette Alliance for YOUth en Belgique, dans les locaux du cabinet du Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de l'Économie, de l'Emploi et de la Formation professionnelle, Monsieur Didier Gosuin.

En Belgique, les différentes entreprises partenaires de Nestlé sont : Adecco, AXA, EY, IBA, IBM, Securex et Sodexo.

L’Alliance for Youth en Belgique est consciente que son initiative sera encore plus efficace grâce à une collaboration étroite avec les pouvoirs publics. Cela commence en région bruxelloise par une coopération avec Actiris et le Ministère de l’Économie, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, mais l’initiative est destinée à être étendue à toutes les régions du pays avec les partenaires institutionnels concernés.

Les objectifs de l’Alliance for YOUth en Belgique sont ambitieux : les partenaires comptent offrir ensemble plus de 2600 opportunités d’emplois et de stages en 2015-2016 à des jeunes de moins de 30 ans.

L’Alliance for YOUth en Belgique

L’Alliance for YOUth (Alliance pour la Jeunesse) en Belgique est l’application belge faite par Nestlé de son initiative du même nom lancée en juin 2014 à l’échelle européenne.

Nestlé mobilise ainsi, au sein de cette Alliance, ses partenaires d’affaires et d’autres entreprises déterminées à jouer un rôle positif dans la mise au travail des jeunes.

L’Alliance for YOUth a pour toile de fond la « Garantie Jeunes » lancée par la Commission européenne, mais aussi « l’Alliance européenne pour l’apprentissage (3) », afin de promouvoir plus de solutions d’apprentissages, de stages de qualité et de formations par le travail pour les jeunes. Nestlé a ratifié cette Alliance européenne pour l’apprentissage au nom des partenaires actuels et à venir de l’Alliance for YOUth, garantissant ainsi leur adhésion automatique.

Une étude Nielsen sur les jeunes en Europe montre que :

• 92 % des jeunes pensent qu’il y a un réel problème de chômage des jeunes en Europe.
• Pour 23 % des jeunes interrogés, le chômage est perçu comme le principal problème de société pour les 5 à 10 ans à venir.
• Pour 44 % des jeunes, la raison pour laquelle ils ne trouvent pas d’emploi est leur manque d’expérience.

Alexander von Maillot, CEO de Nestlé Belgilux, explique les fondements de l’Alliance for YOUth en Belgique :

Alexander von Maillot« Le chômage des jeunes touche en définitive l’ensemble de la société. Nestlé a depuis longtemps montré son implication pour proposer des solutions et a constaté la même motivation chez nombre de ses partenaires. En nous rassemblant au sein d’une même Alliance, avec des engagements communs bien définis, nous sommes en mesure de créer plus d’opportunités d’avenir pour les jeunes.

Une collaboration étroite avec les pouvoirs publics est également un élément essentiel. J’espère que les signataires qui nous ont rejoints aujourd’hui en motiveront d’autres à s’engager pour l’avenir de nos jeunes. L’initiative européenne de Nestlé rencontre un vif succès et nous sommes ravis de pouvoir être à l’origine de cette Alliance en Belgique.

Nous espérons aussi qu’elle aidera à la prise de conscience collective du problème et permettra de faire avancer les choses tant au niveau de l’amélioration de la formation que des possibilités de stages et d’apprentissages pour les jeunes.

Il était aussi nécessaire de mettre en place une vraie coopération public-privé pour trouver des solutions efficaces. Nous nous sommes tournés vers Actiris pour déterminer de quelle manière nous pouvions aider les jeunes à acquérir une première expérience. Que ce soit sous forme d’emploi ou de stage, de formation complémentaire ou de découverte de l’entreprise.

Nous croyons vraiment que les stages sont une excellente occasion pour les jeunes d’acquérir une première expérience de l’entreprise et que ceux-ci peuvent réellement faire la différence sur un CV.

J’en ai d’ailleurs un très bon exemple avec Paul Bulcke, le CEO de Nestlé au niveau mondial, qui est par ailleurs un Belge et qui a commencé sa carrière en tant que stagiaire. Moi-même, j’ai aussi commencé comme stagiaire chez Nestlé.»

De grandes entreprises au sein de l’Alliance for YOUth en Belgique

Des employeurs de premier plan ont décidé de rejoindre l’Alliance for YOUth en Belgique. Ainsi, Nestlé peut déjà compter sur Adecco, AXA, EY, IBA, IBM, Securex et Sodexo.

L'Office régional bruxellois de l'emploi Actiris soutient également l’initiative.

Son Directeur général Grégor Chapelle n’a pas caché sa satisfaction lors de l’événement de lancement de l’Alliance for YOUth en Belgique : « Actiris encourage des initiatives comme celles-ci : une coopération public-privé au bénéfice des jeunes chercheurs d’emploi bruxellois ! Je me réjouis de voir d'importantes entreprises bruxelloises prendre le leadership sur un sujet d'une telle importance pour notre société. En espérant que ces initiatives soient contagieuses et soient sous peu rejointes par beaucoup d'autres... »

L’Alliance for Youth ne compte pas se limiter à la région bruxelloise. Il s’agit bien d’une initiative nationale, et des contacts sont en cours avec les institutions concernées en Flandre et en Wallonie pour étendre l’impact de l’Alliance.

Alliance for YOUthDes objectifs ambitieux pour 2015-2016

Concrètement, les entreprises qui rejoignent l’ Alliance for YOUth en Belgique s’engagent à offrir à des jeunes de moins de 30 ans des opportunités sous la forme de contrats de travail ou de stages dans les deux années à venir (2015-2016).

Ensemble, les partenaires ont fixé l’ambitieux objectif de 2600 emplois ou stages pour les jeunes de moins de 30 ans.

Les partenaires peuvent également développer des initiatives individuelles ou conjointes pour conseiller et aider les jeunes à se préparer à l’emploi, qu’ils soient encore aux études ou déjà demandeurs d’emploi. Ceci peut inclure l’appel aux salariés des entreprises de l’Alliance pour préparer les jeunes à l’entretien d’embauche par exemple, ou encore l’organisation de séances de coaching ou de mentoring, d’ateliers de rédaction de CV, d’activités en collaboration avec des associations d’aide à la jeunesse, etc.

Enfin, les entreprises participantes pourront renforcer leur présence dans les écoles environnantes pour donner aux jeunes des perspectives sur les métiers futurs auxquels ils peuvent aspirer.

Le Ministre Gosuin s’est félicité de ce partenariat public-privé tourné vers l’avenir : « Aujourd’hui, nous voulons certes créer un momentum, en annonçant les engagements de chacun. Mais c’est bien plus que cela. Aujourd’hui, nous démontrons que nous avons dépassé le temps des constats et de l’apitoiement. Aujourd’hui, nous sommes passés à l’action. Et ensemble, tant les pouvoirs publics que le secteur privé, nous nous engageons à redonner espoir à notre jeunesse. »

Alexander von Maillot conclut : « Le débat d’aujourd’hui a montré l’enthousiasme et la motivation de l’ensemble des acteurs présents et a permis de débattre de questions essentielles pour contrer le chômage des jeunes. Les entreprises doivent donner leur chance aux jeunes. Les investissements dans la jeunesse ne sont jamais vains, ils sont la source qui permettra d’assurer la pérennité de notre société. Nous devons aider et préparer la génération de demain

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

(1) Chiffres de la Direction Générale Statistiques - Statistics Belgium (SPF Economie) - Janvier 2014
(2) Chiffres Actiris publiés le 5 janvier 2015 : http://www.actiris.be/Portals/37/Chiffresdecembre2014.pdf
(3) Pour de plus amples informations sur l’Alliance européenne pour l’apprentissage : http://ec.europa.eu/education/policy/vocational- policy/alliance_fr.htm