Nestlé s’engage à atteindre le Zéro Déchet en Europe à l’horizon 2020

To Press Releases listVevey, Suisse,oct. 18, 2013

Zero DéchetNestlé a annoncé son intention d’atteindre le zéro déchet dans l’ensemble de ses 150 sites de production européens à l’horizon 2020.

Cela signifie qu’aucun déchet produit par les usines ne sera envoyé à la décharge ou à l’incinérateur sans récupération d’énergie issue de ce processus.

 

“La décision de se lancer dans le zéro déchet illustre l’engagement de Nestlé envers des pratiques professionnelles durables sur le plan environnemental », déclare Laurent Freixe, Vice-Président Exécutif de Nestlé et Directeur de Zone pour l’Europe. Ce dernier d’ajouter : “A ce jour, nous comptons d’ores et déjà 25 usines à travers l’Europe qui ne se débarrassent pas de leurs déchets dans l’environnement ”.

“En éliminant sans relâche toutes les sources de déchets et en les recyclant ou en récupérant l’énergie des résidus inévitables, je suis convaincu de pouvoir atteindre le même objectif pour l’ensemble de nos opérations européennes”, déclare M. Freixe.

Grand nettoyage

L’engagement de Nestlé en matière de durabilité environnementale fut formulé aujourd’hui lors d’un événement organisé au Centre de Politique Européenne consacré à la durabilité alimentaire à Bruxelles. Nestlé a déjà atteint le zéro déchet dans l’ensemble de ses sites de production au Royaume-Uni et en Suisse.

La première usine à avoir réduit les déchets générés fut l’usine de confiserie Kit Kat et Aero de Nestlé à York (Royaume-Uni), en 2011. Fin 2012, Nestlé avait atteint le zéro déchet dans 39 de ses 468 usines à travers le monde. Nestlé cherche à éliminer les déchets à tous les niveaux d’exploitation.

Recyclage du café

Depuis sa création voici plus de 140 ans, l’entreprise n’a eu de cesse de chercher à éviter les déchets alimentaires, à commencer par la transformation des matières premières périssables comme le lait, les grains de café et les fèves de cacao, en produits alimentaires sûrs à valeur ajoutée.

Sa marque de café instantané Nescafé, par exemple, inventée voici 75 ans, fut une manière d’utiliser les grains de café invendus dans les entrepôts au Brésil.

Aujourd’hui, Nestlé utilise du marc de café comme source d’énergie renouvelable dans plus de 20 de ses usines Nescafé, et entend étendre cette pratique à l’ensemble des sites de production Nescafé à travers le monde.

Le mois dernier, Nestlé s’est classée en tête des entreprises alimentaires dans l’Indice Dow Jones de durabilité 2013 avec un score de 88%, soit le double de la moyenne du secteur.

L’entreprise a également réalisé le score maximum pour la deuxième année consécutive dans le CDP ‘Climate Disclosure Leadership Index’ et le CDP ‘Climate Performance Leadership Index.