Nestlé déploie des actions visant à lutter contre le travail des enfants en réponse au rapport de la Fair Labor Association sur la chaîne d’approvisionnement en cacao de l’entreprise.

To Press Releases listVevey, Suisse,juin 28, 2012

Nestlé et ses partenaires vont impliquer les communautés en Côte d’Ivoire dans un nouvel effort visant à prévenir le recours au travail des enfants dans les régions productrices de cacao en sensibilisant et formant les gens à l’identification des enfants en danger, et en intervenant en cas de problème.Fair Labor Association

Cette initiative fait partie intégrante d’un plan d’action élaboré par Nestlé en réponse à un rapport de la Fair Labor Association (FLA) sur la chaîne d’approvisionnement en cacao de l’entreprise dans le pays d’Afrique de l’Ouest.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre des efforts existants visant à développer un approvisionnement plus durable en cacao au travers du Plan Cacao Nestlé.



“Le recours au travail des enfants dans notre chaîne d’approvisionnement en cacao va à l’encontre de tout ce que nous défendons. Comme l’indique clairement le rapport de la FLA, aucune entreprise s’approvisionnant en cacao en Côte d’Ivoire ne peut garantir que de telles pratiques ne se produisent pas, mais ce que nous pouvons promettre, c’est que la lutte contre le travail des enfants soit une priorité absolue pour notre entreprise,” déclara José Lopez, Executive Vice President for Operations de Nestlé.

Conclusions de la FLA

La FLA en a conclu que, moyennant certains ajustements et améliorations, le Plan Cacao de Nestlé peut devenir un programme de développement bien équilibré.

Selon le rapport des experts de la FLA, ce plan, parallèlement aux autres initiatives auxquelles Nestlé prend part, jette les fondements d’un effort plus soutenu et de grande portée.
Selon leurs conclusions, le travail des enfants est une réalité dans les plantations de cacao en Côte d’Ivoire et plonge ses racines dans une combinaison de facteurs parmi lesquels figurent la pauvreté et la situation socio-économique des fermiers et de leurs familles.

Selon le rapport, une stratégie efficace en matière d’éradication du problème doit débuter par la rectification des attitudes et des perceptions des personnes impliquées dans la chaîne d’approvisionnement en cacao et des communautés dans lesquelles elles vivent.

Selon la FLA, Nestlé ne possède ni n’exploite de plantations en Côte d’Ivoire, mais est bien positionnée pour exercer un impact positif sur les moyens d’existence des travailleurs de la chaîne d’approvisionnement en cacao, en raison de son influence auprès des fournisseurs et du volume de fèves de cacao acheté.

Passer à l’action

La FLA a formulé 11 recommandations à Nestlé. Toutes sont portées à bout de bras par l’entreprise, laquelle passe à l‘action, dans certains cas en collaboration avec ses partenaires.
Nestlé s’engage à éradiquer le travail des enfants dans la chaîne d’approvisionnement en cacao.
Les mesures requises pour lutter contre le travail des enfants sont prioritisées, en ce compris les améliorations à apporter au code de l’entreprise en matière de fournisseurs.

Nestlé souhaite que les fournisseurs en Côte d’Ivoire aient la certitude que les producteurs de cacao pour l’entreprise sont pleinement conscients des obligations contenues dans le code. L’entreprise travaillera de manière plus étroite avec ses fournisseurs, ses partenaires en certification et d’autres instances de façon à veiller à ce que les personnes travaillant tout au long de la chaîne d’approvisionnement en cacao soient mieux formées sur la nature de la problématique du travail des enfants et sur la manière d’en venir à bout.

Monitoring et remédiation

Nestlé est d’avis qu’une collaboration avec les communautés locales dans le but de créer un programme solide de monitoring et de remédiation produira les meilleurs résultats alors qu’il cherche à améliorer les conditions de travail.

Le management de l’entreprise en Côte d’Ivoire supervisera les nouvelles initiatives en matière de lutte contre le travail des enfants et coordonnera les efforts avec les partenaires, fournisseurs et les autorités. Nestlé travaillera avec son partenaire, l’International Cocoa Initiative, une fondation travaillant avec l’industrie du cacao, la société civile et les syndicats dans le but d’instaurer de nouveaux programmes de monitoring et de remédiation.

Le projet sera piloté dans 40 communautés couvertes par les 2 coopératives de plantations de cacao au cours de la récolte de cette année.

L’objectif consiste à passer à l’échelle supérieure dans le but d’inclure 30 coopératives supplémentaires à l’horizon 2016, impliquant ainsi près de 600 communautés.

La FLA évaluera l’efficacité de ce modèle de monitoring et de prévention du travail des enfants au cours de trois prochaines années.

Renforcement et passage à l’échelle supérieure du Plan Cacao de Nestlé

Nestlé accueille les conclusions de la FLA selon laquelle le Plan Cacao jette les fondements pour un renforcement et un passage à l’échelle supérieure des efforts visant à arriver à une chaîne d’approvisionnement en cacao dans laquelle aucun enfant ne travaille.

Le Plan Cacao de Nestlé vise à permettre aux fermiers d’exploiter des fermes rentables, d’éliminer le recours au travail des enfants dans ces fermes tout en assurant une chaîne d’approvisionnement durable en cacao. Il a été conçu pour créer de la valeur tout au long de la chaîne d’approvisionnement, en particulier pour les fermiers et leurs familles, mais aussi pour les actionnaires des entreprises, une approche appelée par Nestlé «Création de Valeur Partagée ».

L’entreprise est d’avis que l’amélioration et le passage à l’échelle supérieure du Plan Cacao Nestlé permettront d’assurer un flux durable de cacao pour Nestlé en provenance de Côte d’Ivoire. Nestlé s’est engagé à acquérir 10 % de son approvisionnement global en cacao auprès de fermiers couverts par le Plan Cacao Nestlé.

Nestlé envisage de faire passer ce pourcentage à 15 % en 2013.

Faire la différence

Plus de 6.000 producteurs de cacao en Côte d’Ivoire ont reçu une formation en 2012 dans le cadre de ce plan.

Plus de 800.000 plants de cacao de qualité supérieure leur ont été distribués. En 2015, Nestlé caresse l’ambition de former 24.000 fermiers supplémentaires à travers le pays, et à leur fournir trois millions de plants additionnels. En mars, l’entreprise a ouvert la première école édifiée pour une coopérative Plan Cacao Nestlé.

Au cours des quatre prochaines années, Nestlé, et son partenaire la World Cocoa Foundation, ambitionne de construire ou de rénover 40 écoles pour d’autres communautés identifiées comme nécessiteuses.

FLA Mises à jour régulières

Dans son plan d’action, Nestlé définit d’autres mesures qui seront nécessaires dans les années à venir. L’entreprise et la FLA publieront des mises à jour annuelles au sujet des progrès réalisés. Nestlé s’engage à faire preuve de transparence tout au long de ce processus. Nestlé est la première entreprise du secteur de l’alimentation à rejoindre la FLA, une initiative multi-participative sans but lucratif qui fonctionne avec des entreprises de premier plan pour améliorer les conditions de travail au sein de leurs chaînes d’approvisionnement.

Nestlé s’est engagé à travailler avec la FLA sur le long terme pour venir à bout des problèmes soulevés dans son rapport.

Le plan d’action actuel n’est que la première étape d’un long processus. En raison de la complexité du travail des enfants dans la chaîne d’approvisionnement en cacao, la résolution de ce problème nécessitera des années.

Certification

Nestlé travaille avec des partenaires certifies UTZ et Commerce équitable de façon à certifier le cacao produit par les coopératives du Plan Cacao Nestlé dans le cadre de ses efforts visant à promouvoir la durabilité et venir à bout des problèmes de main-d’œuvre.

Nestlé continuera à travailler avec ses partenaires en certification afin de renforcer le rôle de la certification dans l’éradication du travail des enfants. L’entreprise travaillera également avec ses fournisseurs sur de nouvelles façons de réduire le risque de travail des enfants dans des plantations non encore couvertes par le Plan Cacao Nestlé, comme le préconise le rapport FLA.

Travailler avec le gouvernement

L’entreprise partage le point de vue de la FLA, couché sur papier dans son rapport, selon lequel une entreprise ne peut pas résoudre à elle seule les problèmes de normes de travail dans le secteur du cacao en Côte d’Ivoire. Le rôle du gouvernement et des autres détenteurs d’enjeux est critique.

C’est la raison pour laquelle Nestlé soutien pleinement le plan d’action national du gouvernement ivoirien visant à lutter contre le trafic, l’exploitation et le travail des enfants.
“Nous nous réjouissons de cette initiative du gouvernement ivoirien,” déclara José Lopez. “Notre approche est parfaitement alignée sur la leur, et nous sommes impatients de coopérer avec eux pour atteindre nos objectifs communs”

Informations sur le même sujet :

Fair Labor Association : http://www.fairlabor.org/
Plan Cacao Nestlé : http://www.nestlecocoaplan.com
International Cocoa Initiative : http://www.cocoainitiative.org/
Création de Valeur Partagée: http://www.nestle.com/CSV
World Cocoa Foundation : http://www.worldcocoafoundation.org/
UTZ Certified : http://www.utzcertified.org/
Commerce équitable: http://www.fairtrade.org.uk/

D’autres articles sur le même sujet :

• Nestlé devient la première entreprise du secteur alimentaire à travailler en partenariat avec la Fair Labor Association http://www.nestle.com/Media/NewsAndFeatures/Pages/Fair_Labour_Association.aspx
• Commencer à travailler avec la Fair Labor Association http://www.nestle.com/Media/NewsAndFeatures/Pages/Starting-work-FLA.aspx