Back
3 min
Il nous est déjà tous arrivé de devoir jeter une banane noircie ou une tranche de pain rassis ou d'oublier de manger les restes d'un repas soigneusement conservés au frigo.

Nous comprenons donc tous le problème au niveau personnel. Par contre, il est parfois plus compliqué d’appréhender la façon dont nos déchets individuels s’additionnent.

À peu près un tiers de la production alimentaire mondiale destinée à la consommation humaine, soit environ 1,3 milliard de tonnes, est perdu ou gaspillé.

1/3 de la production
alimentaire destinée à la consommation humaine est gaspillée !

Dans les pays en développement, le gaspillage est souvent lié à des problèmes dans le processus de production ou à un manque d’aires de stockage.

Dans les pays plus riches, le problème survient à la fin de la chaîne d’approvisionnement : nous sommes le problème. En effet, nous jetons environ 30 % de la nourriture que nous achetons.

Chaque année, les consommateurs des pays riches jettent presque l’équivalent (222 millions de tonnes) de la production alimentaire nette totale de l’Afrique subsaharienne (230 millions de tonnes).

Le coût est ahurissant : l’eau utilisée pour cultiver les terres, les engrais et le carburant utilisés pour produire et transporter les aliments, les gaz à effet de serre libérés par la nourriture en putréfaction dans les décharges, etc. Sans même parler de l’argent que nous dépensons pour de la nourriture que nous n'utiliserons jamais. Voici 10 façons de lutter contre ce fléau.

1) Préparez une liste de courses

C’est une astuce très simple, mais également l’une des plus importantes. Lorsque vous vous rendez au supermarché, n’achetez pas trop de produits.

 

Planifiez vos repas de la semaine et dressez une liste de courses détaillée avec tous les ingrédients dont vous avez besoin. Bien évidemment, respectez cette liste.

2) Utilisez le congélateur

Que ce soit pour garder des aliments ou des restes de repas, le congélateur pour vous aider à réduire drastiquement votre gaspillage alimentaire. Congelez les fruits et légumes de saison que vous avez en excédent, congelez le pain et d’autres produits que vous consommez en petite quantité. Préparez et cuisinez des produits périssables et congelez-les pour une consommation ultérieure.

3) Apprenez la différence entre la date limite de vente, la date limite d’utilisation optimale, la date limite de consommation et la date de péremption.

Nous avons pour habitude de considérer la date limite de vente comme la date à laquelle il faut jeter le produit s'il n’a pas été consommé. Même les dates limites de consommation et d’utilisation optimale ne sont pas totalement immuables.

 

Le service d’inspection et de sécurité alimentaire du département de l’agriculture des États-Unis déclare qu'à l’exception du lait maternisé, tout produit alimentaire entreposé adéquatement à la maison dont la date est passée reste sûr et sain jusqu'à ce que l’altération due au temps soit évidente. Ce service explique que « les aliments avariés développeront une odeur, une saveur ou une texture due aux bactéries naturelles de décomposition. Si une denrée alimentaire présente ces caractéristiques et est avariée, il ne faut pas la consommer ». Cliquez ici pour en savoir plus sur les règles de sécurité alimentaire (lien disponible en anglais uniquement).

4) Conservez la nourriture au bon endroit

En conservant la nourriture à une température adéquate, vous augmenterez significativement sa durée de conservation. Heart.org vous explique (en anglais) où conserver vos fruits et légumes afin de les conserver plus longtemps.

Conseil mettez
les nouveaux aliments que vous achetez dans le fond de votre frigo et rangez à l’avant les produits qui doivent être mangés rapidement.

Une fois que vous savez quels produits doivent aller dans le frigo, apprenez quelle section du frigo est la plus optimale pour chaque aliment. Cela vous permettra également de prolonger la durée de conservation de vos aliments frais.

5) Préparez plus d'un plat à la fois

En préparant plusieurs plats à la fois, vous économiserez de l’énergie, de l’eau et du temps.

 

Par ailleurs, si vous disposez de plats préparés dans le congélateur, vous serez moins tenté(e) d’acheter des plats à emporter ou d’autres produits imprévus.

6) Contrôlez la taille des portions

Ce conseil peut sembler ennuyeux, mais il n’en reste pas moins important. En contrôlant la quantité de nourriture que vous mettez dans votre assiette, vous réduisez le nombre de calories que vous ingérez et vous limitez également la quantité de nourriture qui finit à la poubelle.

Commencez par une petite portion et resservez-vous si vous avez encore faim.

7) Sachez ce dont vous disposez

Gardez un œil sur ce qui se trouve dans votre frigo. Malgré les bonnes intentions, il arrive souvent que des restes se retrouvent dans le fond du frigo et ne soient retrouvés que plusieurs jours plus tard, lorsqu'ils ne sont plus de première fraîcheur.

 

Dans un petit frigo, vous verrez rapidement ce que vous devrez bientôt manger et quels sont les ingrédients que vous devez acheter au magasin. Par ailleurs, n’oubliez pas de mettre les nouveaux produits alimentaires au fond du frigo, afin de manger en premier les aliments qui doivent être consommés rapidement.

8) Faites des dons aux banques alimentaires

Si vous avez tout de même trop de denrées alimentaires, envisagez d’en donner à des personnes qui en ont besoin. Cela peut être un voisin, un proche ou une banque alimentaire locale. Les produits nutritifs, sains et intacts peuvent grandement aider les personnes dans le besoin.

9) Compostez les déchets alimentaires

Au lieu de jeter les déchets alimentaires à la poubelle, compostez-les. De cette façon, ils se transformeront en engrais riche en nutriments au lieu de simplement pourrir dans une décharge. Néanmoins, le compostage doit se faire en dernier ressort.

 

L’Agence américaine de protection de l’environnement a établi une hiérarchie de la récupération alimentaire. Elle explique comment nous devrions utiliser la nourriture, en commençant avant tout par réduire la quantité de déchets que nous produisons, ensuite en donnant la nourriture, en essayant de nourrir le bétail, en utilisant les déchets pour produire de l’énergie et enfin en les compostant.

10) Gardez une trace de ce que vous jetez

Pour réduire votre quantité de déchets alimentaires, écrivez dans un journal les produits que vous jetez chaque semaine. Vous serez étonné(e) de voir à quel point la liste grandit rapidement et vous pourrez détecter les produits achetés en excès. Au final, vous économiserez de l’argent et vous lutterez contre le gaspillage alimentaire.