Back
2 min

Comfort Dorkutso n’est pas étrangère au travail acharné. Pour aider sa famille, elle a dû quitter l’école pour trouver du travail. Le seul poste disponible était celui de perceptrice de revenus en porte-à-porte. Un travail difficile qui paie moins de 2 CHF (1,85€) par jour.

  Comfort sait que son travail acharné sera payant

En 2013, Comfort a entendu parler d’une nouvelle opportunité. Elle avait vu les vendeurs de café Accra traversant la foule animée. Les vendeurs se distinguaient par leurs t-shirts rouge brillant alors qu’ils vendaient des tasses de Nescafé aux propriétaires de stands, aux passants et même aux conducteurs bloqués dans la circulation.

Ce qu’elle n’avait pas réalisé, c’est que nombre de ces vendeurs étaient des propriétaires de petites entreprises, travaillant dur pour générer leurs propres revenus et développer leur entreprise. Elle a tout de suite su que c’était ce qu’elle voulait faire.

Vendeuse ambulante, Comfort gagne aujourd’hui environ 200 CHF (185€) par mois. Elle est non seulement en mesure de louer seule un petit appartement, mais elle aide également ses frères et sœurs et sa jeune nièce. Cette jeune entrepreneuse ne manque pas d’ambition et s’est rendu compte que son travail acharné serait payant. « Je suis impatiente d’économiser afin de construire ma propre boutique », dit-elle avec fierté.

Indépendance financière

Le programme « Ma propre entreprise », localement connu sous le nom MYOWBU, encourage la population d’Afrique centrale et de l’Ouest à faire carrière et à devenir financièrement indépendante. L’initiative, menée par Nestlé Professional, contribue à fournir à des milliers de personnes la possibilité de diriger leur propre entreprise de vente ambulante, en employant et gérant leurs propres vendeurs ambulants.

MYOWBU encourage les jeunes à développer leur carrière et à obtenir une indépendance financière

Tous les fournisseurs sont approvisionnés en Nescafé, tasses, bouteilles et kits nécessaires pour vendre du café dans la rue. Ils le vendent et peuvent garder une partie des bénéfices.

Si un fournisseur souhaite devenir opérateur, Nescafé le forme à la vente, la gestion, l’hygiène, la qualité et la sécurité. La société aide également les entrepreneurs à trouver des zones de préparation appropriées alimentées en eau propre et bouillante pour mener leur activité. Les opérateurs recrutent ensuite des fournisseurs au sein de leur communauté, fixent des cibles et des heures de travail, gèrent les paiements, assurent la sécurité des produits et l’entretien du matériel.

Tous les opérateurs et vendeurs Nescafé ont fidélisé la clientèle dans leur région et sont devenus de grands ambassadeurs de la marque.

Possibilités de changement de vie

Selon le rapport mondial des Nations Unies sur le chômage des jeunes, 11 % des jeunes vivant en Afrique subsaharienne étaient au chômage en 2016 et ce chiffre devrait augmenter.

Le programme MYOWBU a déjà aidé plus de 4 500 jeunes à créer leur propre microentreprise. Près de 1 000 d’entre eux sont des femmes.

Chrystèle possède une entreprise prospère de 35 vendeurs

Pour Chrystèle Esso du Cameroun, cette expérience a changé sa vie. Après avoir quitté l’école, Chrystèle a travaillé comme travailleuse sociale non rémunérée dans sa communauté locale. En 2013, elle a décidé de démarrer son propre petit café et a rejoint, quelques mois plus tard, le programme MYOWBU.

Aujourd’hui, Chrystèle possède une entreprise prospère de 35 vendeurs qui gagnent chacun un revenu moyen de 130 CHF (120€) par mois. « Cela m’a vraiment aidé à diriger mon entreprise avec davantage de discipline et de maturité », confie Chrystèle. « Mes opérateurs dépendent de leur travail pour subvenir aux besoins de leur famille. Je suis également plus heureuse, parce que j’aime ce que je fais. »