Nestlé répond aux critiques concernant l'eau en bouteille

Nestlé possède des usines d’embouteillage d’eau partout dans le monde. La gestion durable de l’eau au sein de ces infrastructures est notre priorité. Nous comprenons et partageons les inquiétudes du public au sujet de l’accès à l’eau, particulièrement en périodes de sécheresse et dans les zones où l’eau est rare. C’est la raison pour laquelle nous menons des études sur les ressources hydriques partout où nous embouteillons de l’eau. Nous surveillons également constamment nos prélèvements d’eau afin de nous assurer que nous n’impactons pas les bassins versants locaux et les nappes aquifères de façon négative. Nous nous engageons à 100 % dans une gestion intelligente de l’eau.

Nous supportons aussi activement le développement social et économique des communautés au sein desquelles nous vivons et travaillons. Nous communiquons avec ces communautés afin de répondre à leurs inquiétudes et leurs attentes et afin de développer des initiatives économiques, sociales et environnementales communes. Nous nous assurons plus particulièrement que nos activités respectent le droit fondamental d’accès à l’eau et aux installations sanitaires. Dans certains pays, nous offrons aux communautés vivant à proximité de nos sites un accès gratuit à l’eau potable.

Nous respectons et soutenons les réglementations équilibrées sur le prélèvement d’eau. Cela sous-entend des règles équitables sur le prix que devraient payer les consommateurs d’eau afin de garantir une gestion durable des bassins hydrologiques sur le long terme.

Nos activités permettent de satisfaire la demande croissante des consommateurs en eau en bouteille, celle-ci leur permettant une hydratation saine quotidienne. La source majeure d’eau potable reste encore et toujours l’eau du robinet, mais lors de catastrophes naturelles ou lorsque les sources d’eau et les systèmes de distribution sont indisponibles, l’eau en bouteille peut alors jouer un rôle important. Sa performance environnementale est également meilleure que les autres types de boissons conditionnées. Nous continuerons à distribuer de l’eau en bouteille de façon responsable, au travers de produits conditionnés dans des emballages recyclables ainsi qu’en prélevant de l’eau sourcée de façon durable.

Combien ces prélèvements d’eau coûtent-ils à Nestlé ? Est-ce suffisant ?

Nous respectons toujours les règlementations concernant le prix de l’eau, qui varie de pays en pays. Nous sommes en faveur de règles équitables sur les prix que devraient payer les consommateurs d’eau pour garantir une gestion durable des bassins hydrologiques sur le long terme.

Qu’est-ce qui prouve que la performance environnementale de l’eau en bouteille est meilleure que toutes les autres boissons conditionnées ?

La performance environnementale de l’eau en bouteille est meilleure pour deux raisons. Premièrement, Nestlé Waters n’utilise que 2,5 litres d’eau pour produire un litre de produit. En comparaison, il faut près de 300 litres d’eau pour produire un litre de bière. Deuxièmement, l’empreinte carbone de l’eau en bouteille correspond à la moitié de celle des boissons gazeuses, et est trois fois moindre que celles des bières et jus. Dans les deux cas, ces différences s’expliquent par les matières premières utilisées.

Quelles sont les actions de Nestlé pour améliorer sa performance environnementale ?

Nous avons entamé différentes démarches dans le but d’améliorer notre performance. Dans nos propres exploitations, nous appliquons le principe « conçu pour être recyclé » lorsque nous élaborons de nouveaux emballages. Nous effectuons systématiquement des analyses de cycle de vie afin d’identifier comment nous pouvons améliorer la performance environnementale de nos produits. Par exemple, ces cinq dernières années, nous avons réduit le poids des emballages de nos eaux en bouteille de 10 %. Qui plus est, Danone et Nestlé Waters se sont associés avec Origin Materials, une startup située à Sacramento, en Californie, dans le but de développer et de commercialiser une bouteille en plastique PET d’origine bio. L’utilisation des matières premières de biomasse, tel que le carton usagé et la sciure de bois, est une innovation majeure, et l’Alliance a pour objectif de la rendre accessible à l’ensemble du secteur agroalimentaire.

En 2016, Nestlé Waters investissait dans des usines innovantes, dont notre site à Buxton (Royaume-Uni) qui fonctionne à 100 % sur l’énergie renouvelable, la première installation agricole de biogaz à Henniez (Suisse), l’usine de Castrocielo (Italie), championne en économie d’énergie, la pose de panneaux solaires à Port Qasim (Pakistan), les stations d’épuration modernes au Nigeria, et les technologies de traitement innovantes développées à Nestlé Pure Life (Thaïlande). Nous collaborons avec d’autres encore pour résoudre les enjeux environnementaux de notre industrie.

L'activité d’embouteillage d’eau de Nestlé épuise-t-elle les ressources en eau ?

Non. Nous nous engageons à préserver les ressources en eau de toutes les zones où nous sommes actifs et recherchons des solutions pour que les communautés locales du monde entier aient un meilleur accès l’eau.

Nestlé respecte-t-elle et soutient-elle le droit humain à l’eau ?

Oui, l’accès à l’eau est un droit humain fondamental. Tout un chacun a le droit d’accéder à l’eau potable pour ses besoins d’hydratation et d’hygiène de base. Nous avons intégré explicitement la reconnaissance et le respect du droit humain à l’eau dans les Directives Nestlé pour le respect du droit à l’eau et aux installations sanitaires.

Nestlé offre-t-elle l’accès à l’eau potable ?

Oui. Toutes les infrastructures Nestlé offrent l’accès à l’eau potable et à l’assainissement à ses employés, et, dans certains cas, aux communautés locales situées à proximité. Nous fournissons également des bouteilles d’eau pendant les opérations de secours après une catastrophe naturelle, lorsque les systèmes de distribution d’eau publics sont temporairement indisponibles.

Que fait Nestlé  pour répondre aux inquiétudes des communautés locales concernant votre activité ?

Il y a plusieurs années, Nestlé Waters lançait le Community Relations Programme (CRP). Le but de ce programme est d’ouvrir le dialogue avec ces communautés pour répondre à leurs inquiétudes et leurs attentes, ainsi que développer une économie commune et des initiatives sociales et environnementales. En 2017, le programme était actif sur plus de 80 de nos sites.

Pourquoi l’eau en bouteille est-elle plus chère que l’eau du robinet ?

L’eau en bouteille et l’eau du robinet sont différentes : l’une est une boisson sous emballage, l’autre est un service public. Le prix de l’eau en bouteille est similaire à celui des autres boissons en bouteille, ceci parce qu’elle sous-entend les mêmes dépenses : licences, permis, matières premières, tests et contrôles, emballage, processus d’embouteillage efficace, coûts logistiques.

Pourquoi Nestlé s'oppose-t-elle aux interdictions et aux taxes concernant l’eau en bouteille ?

Nous pensons que les consommateurs devraient toujours avoir le choix parmi une gamme de boissons en bouteille, y compris pour l’eau en bouteille qui est une option saine pour se désaltérer. Nous ne comprenons pas pourquoi l’eau en bouteille devrait être financièrement sanctionnée alors que son impact environnemental est l’un des meilleurs de cette catégorie de produits et offre une option sans calorie pour les consommateurs.

Que répond Nestlé aux allégations avancées dans le film ’Bottled Life’ ?

Nous réfutons nombre des allégations avancées dans ce film qui, à notre avis, ne dépeint pas de manière exacte les activités de Nestlé et de nos employés. Pendant le tournage, nous ne sommes pas entrés en contact avec l’équipe du film simplement parce qu’il était clair pour nous que poser un regard objectif sur ce que nous faisons et notre motivation ne les intéressait pas. Nous n’avons rien à cacher, mais nous n’avions aucun intérêt à prendre part à ce projet.