L'étiquetage nutritionnel sur le devant des emballages de nos produits

Nous nous sommes engagés à fournir à nos consommateurs un étiquetage nutritionnel précis et transparent fondé sur la science, sous un format leur permettant au mieux de prendre des décisions éclairées, équilibrées et réfléchies.

Nous utilisons largement les repères nutritionnels journaliers (RNJ) monochromes et nous nous sommes engagés à continuer de faire figurer sur le devant de l’emballage un étiquetage nutritionnel RNJ sur près de 100% de nos produits alimentaires et nos boissons partout dans le monde où la législation le permet. Nous croyons que l’étiquetage RNJ fournit aux consommateurs des conseils concrets et objectifs, par portion, sur la consommation quotidienne de calories et de nutriments clés comme les lipides, les glucides et le sel/sodium. Ceci aide les consommateurs à évaluer la contribution d’une portion d’un produit ou d'une boisson à leurs besoins nutritionnels quotidiens.

Dans l’intérêt du consommateur, Nestlé travaille sans cesse aux côtés d’associations industrielles régionales et locales afin de fournir le meilleur système d'information nutritionnelle sur l’emballage. Notre engagement auprès des autorités sanitaires nationales et notre soutien à leurs programmes de santé publique nous a poussé à nous impliquer dans la mise en oeuvre des systèmes d’étiquetage nutritionnel mis en place spécifiquement au Royaume-Uni et en Australie (respectivement avec le système RNJ codifié en couleurs et le Health Star Rating).

Nous pensons qu’une multiplication de systèmes d’étiquetage nationaux entraverait la compréhension du consommateur. En Europe, Nestlé soutiendra les initiatives conduisant à la mise en place d’un système d’interprétation à l’échelle européenne pour l’étiquetage sur le devant des emballages. Nous sommes disposés à soutenir ce processus en étroite collaboration avec les gouvernements, les parties prenantes et le secteur des aliments et des boissons.

Hors Europe et au niveau mondial, nous poursuivrons notre engagement auprès des autorités sanitaires et nous chercherons à évaluer si de nouvelles approches pourraient aboutir à une harmonisation du système d’étiquetage afin de fournir aux consommateurs l’information nutritionnelle dont ils ont besoin pour choisir leurs produits en connaissance de cause.