Nestlé et les droits de l'Homme

Nous visons à être exemplaire dans le respect des droits de l’Homme et des bonnes pratiques du travail tout au long de nos activités commerciales. Nous nous sommes engagés à appliquer les normes les plus élevées en matière de droits de l'Homme dans l'ensemble de nos activités et de notre chaîne de valeur.

Nous avons intégré Le Cadre et les Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l'Homme dans nos Principes de conduite des affaires, notre Code de conduite pour les fournisseur de Nestlé et d'autres politiques qui guident le comportement de nos employés dans le monde.

Depuis 2008, nous travaillons avec le Danish Institute for Human Rights, un organisme de premier plan dans ce domaine, pour élaborer un processus de diligence raisonnable sophistiqué et reconnu en matière de droits de l'Homme.

Ce processus comprend huit pilliers:

  • élaboration de politiques,
  • consultation des parties prenantes,
  • formation,
  • évaluation des risques et des impacts potentiels,
  • coordination interne,
  • partenariats,
  • surveillance et communication.

Nous nous efforçons de nous améliorer continuellement dans ce domaine et les progrès annuels sur chacun de ces piliers est rendu public dans notre rapport annuel Nestlé et la société (chapitres droits de l'homme et conformité). Avec plus de 50% de nos employés couverts par des conventions, nous sommes l’une des sociétés les plus syndicalisées au monde. Nous débattons régulièrement des questions liées au droit du travail avec les syndicats locaux et dans le cadre d'un dialogue global formel avec l'Union internationale des travailleurs de l'alimentation (UITA).

Compte tenu de la complexité de certaines de nos chaînes d'approvisionnement, nous travaillons avec des partenaires tiers afin de mieux comprendre et adresser les questions des droits de l'Homme. Par le biais de notre programme d'approvisionnement durable, nous abordons les questions liées aux droits de l'Homme avec les fournisseurs directs et les fournisseurs indirects, et ce pour 12 matières premières agricoles à haut risque. Depuis 2011, nous luttons, en partenariat avec la Fair Labor Association, contre le travail des enfants dans notre chaîne d'approvisionnement du cacao et des noisettes.

En 2015, nous avons mandaté Verité, une ONG qui travaille avec les entreprises pour les aider à comprendre et résoudres des problématiques liées au travail, à enquêter sur les allégations d'abus dans l'industrie thaïlandaise de la pêche. Suite à l'enquête de Verité, nous avons, en Novembre 2015, lancé un plan d'action pour les produits de la mer provenant de la Thaïlande. Sa mise en oeuvre est en cours et les mises à jour sur les progrès seront publiées.

Nous avons également déployé le système de signalement en matière d’intégrité Nestlé – notre mécanisme de gestion des plaintes internes - dans toutes nos activités. En 2013, nous avons lancé à l'échelle mondiale «TellUs», un mécanisme externe confidentiel de gestion des plaintes, qui permet à des individus et à des groupes externes de signaler tout problème lié aux droits de l'Homme et à la conformité concernant notre entreprise.

En 2015, nous sommes devenus l'une des cinq grandes entreprises à adopter le Cadre relatif aux UN Guiding Principles Reporting Framework (UNGPRF) des Principes directeurs des Nations Unies, premier document d’information pour les entreprises dans ce domaine. Bien que ces initiatives posent de nouveaux défis en termes de transparence et de reporting, nous croyons qu'elles ont un impact positif sur les communautés dans lesquelles nous exerçons nos activités et de la société dans son ensemble.