Sort results by
Sort results by

Les chiffres abondent sur les problèmes digestifs et les gênes qui y sont liées, comme les flatulences, la diarrhée et la constipation. Cependant, rares sont les études qui se penchent sur ces troubles. Nous y sommes pourtant tous confrontés à un moment ou à un autre, et les femmes y sont particulièrement sensibles. En général, cette gêne est de courte durée et sans gravité, mais elle peut considérablement altérer l’humeur et la qualité de vie.

Les causes des troubles digestifs sont diverses. On distingue les causes physiques et les causes non physiques. Ces dernières sont à l’origine des troubles dits fonctionnels et peuvent provoquer une gêne qui ne peut être expliquée par une maladie physique ou mentale, mais qui, heureusement, peut généralement être traitée, grâce notamment à des changements dans le mode de vie et dans l’alimentation.

En ce qui concerne l’alimentation, le bon fonctionnement du processus de digestion dépend non seulement de la qualité de notre alimentation, mais aussi de la quantité et du régime alimentaire. En cas de douleurs abdominales après un repas, on a souvent tendance à bannir les aliments que l’on pense être à l’origine de ces troubles. Toutefois, cette solution n’a pas toujours l’effet escompté et peut entraîner des carences alimentaires, voire aggraver les troubles. 

Cet aperçu pratique indique les mesures à prendre pour garantir une meilleure digestion et nourrir les intestins de manière optimale.

Il convient de noter que la digestion et les sensations qui y sont liées ne sont pas identiques chez tout le monde. Il se peut que certains conseils soient utiles à l’un, mais pas à l’autre. La meilleure chose à faire est donc d’essayer de suivre les conseils et de voir s’ils vous aident. Dans le cas où, par exemple, vous pensez qu’un certain aliment est à l’origine de vos troubles, évitez d’en consommer pendant quelques semaines. Si les symptômes disparaissent, essayez à nouveau de le consommer. Si les troubles réapparaissent, il vaut mieux éviter cet aliment. Dans le cas où les symptômes persistent après l’arrêt d’un aliment, il est inutile de le bannir de votre alimentation. Il s’agit d’une méthode d’élimination et de réintroduction qui peut être utilisée de manière indépendante, gratuite et sûre.

Une bonne digestion améliore la qualité de vie

Cependant, un bon conseil pour tous est de manger suffisamment de fibres. Si vous n'avez pas l'habitude de consommer beaucoup de fibres, augmentez progressivement la quantité de fibres dans votre alimentation afin que vos intestins puissent s'y habituer. Mangez en au moins 25 g par jour.

Il existe également un autre précieux conseil valable pour tous : boire suffisamment d’eau. Buvez un verre d’eau au réveil, avant chaque repas et entre les repas. Ainsi, vous atteindrez rapidement les 6 verres ou les 1 à 1,5 litre d’eau par jour. Il est préférable de ne pas trop boire pendant les repas, afin que l’estomac ne se dilate pas inutilement.

Une bonne digestion améliore la qualité de vie