Nestlé et les acides gras trans des huiles partiellement hydrogénées

Nous partageons les préoccupations des consommateurs et des autorités sanitaires concernant les effets sur la santé des acides gras trans, notamment ceux qui proviennent d’huiles partiellement hydrogénées.

En 1999 nous avons défini notre politique Nestlé sur les acides gras trans. Cet engagement public de longue date a été mis à jour en 2014, année où nous avons affirmé notre ambition d’éliminer d’ici fin 2016 les acides gras trans provenant d’huiles partiellement hydrogénées. Cela est conforme avec les recommandations émises par l’Organisation mondiale de la Santé de réduire l’apport quotidien d’acides gras trans pour diminuer les risques.

Nous travaillons et nous poursuivrons nos efforts diligents en faveur du remplacement des huiles partiellement hydrogénées dans nos aliments et nos boissons. Dans le cadre de cet engagement de longue date, nous procédons à une rénovation graduelle de nos produits basée sur la science sans modification notable de la saveur, de la sécurité, de la texture ou de l’aspect. Pour y parvenir, nous collaborons avec nos fournisseurs et avec les équipes techniques pour veiller à atteindre nos objectifs. Début 2017, plus de 99,8% des graisses et huiles que nous achetons ne contiennent pas d'huile partiellement hydrogénée provenant des AGT.

Compte tenu des faits récents aux États-Unis et en Europe, Nestlé accélère-t-elle ses efforts pour éliminer de son portefeuille de produits les acides gras trans provenant d’huiles partiellement hydrogénées ?

Nous soutenons entièrement les efforts de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, de l’Union européenne et des autorités réglementaires dans d’autres régions du monde pour réduire la consommation mondiale d’acides gras trans en vue d’améliorer la santé publique.

Nous nous engageons à retirer de tous nos aliments et boissons les acides gras trans provenant d’huiles partiellement hydrogénées. Depuis 1999, nous avons une politique en place pour la réduction des acides gras trans, renforcée une première fois en 2003 puis en janvier 2014. Jusqu’à présent, nous avons bien progressé et nous poursuivrons nos efforts méticuleux pour éliminer toutes huiles partiellement hydrogénées de nos produits alimentaires. Aujourd’hui, la grande majorité de nos produits ne contiennent pas d’huiles partiellement hydrogénées. Début 2017, plus de 99,8% des graisses et huiles que nous achetons ne contiennent pas d'acide gras trans provenant des AGT.

En octobre 2015, nous sommes devenus membres d’un consortium de l’ensemble de l’industrie dans l’Union européenne (UE) demandant une limite légale de la teneur en acides gras trans d’origine industrielle dans les aliments. Nous partageons le point de vue du groupe selon lequel l’harmonisation de la législation de l’UE sur la teneur en acides gras trans d’origine industrielle dans les aliments par l’établissement d’une limite légale serait un moyen adapté et efficace pour réduire davantage la consommation d’acides gras trans provenant d’huiles partiellement hydrogénées. Cela est conforme aux recommandations faites par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) de réduire au minimum les acides gras trans dans le cadre d’une alimentation adéquate sur le plan nutritionnel, dans la politique résumée pour l’Europe de l’Organisation mondiale de la Santé sur la « Suppression des acides gras trans en Europe » et dans le rapport de la Commission Européenne publié en décembre 2015.

Quelles catégories ou quels produits Nestlé contiennent des huiles partiellement hydrogénées ?

Les acides gras trans sont présents naturellement dans certains aliments comme les produits laitiers et la viande, ainsi qu’en petite quantité dans la plupart des huiles comestibles. Toutefois, la principale source d’acides gras trans dans l’alimentation humaine est l’huile partiellement hydrogénée que contiennent les aliments transformés. Lorsque ces huiles sont présentes dans un produit, elles figurent dans la liste des ingrédients utilisés. Pour des raisons techniques, notamment obtenir la durée de conservation ou la texture souhaitées, nous utilisons toujours des huiles partiellement hydrogénées dans quelques produits, par exemple dans certains plats prêts à consommer ou dans des confiseries. Toutefois, nous travaillons au retrait des huiles partiellement hydrogénées de ces produits également.

Par quoi Nestlé remplace-t-elle les huiles partiellement hydrogénées dans ses produits ?

Nous travaillons et nous poursuivrons nos efforts diligents en faveur du remplacement des huiles partiellement hydrogénées dans nos aliments. Le remplacement des huiles partiellement hydrogénées, complexe, exige une approche multidimensionnelle qui va de l’élaboration des ingrédients à l’approvisionnement, en passant par la fabrication des produits. En outre, nous travaillons d’arrache-pied avec les fournisseurs pour nous approvisionner en ingrédients spécifiques lorsque cela est nécessaire.

Pourquoi les huiles partiellement hydrogénées ne sont-elles pas immédiatement éliminées ?

Trouver un remplacement qui convient pour une huile partiellement hydrogénée, présentant des propriétés spécifiques, est une tâche difficile car elle implique des changements importants dans les méthodes de fabrication de l’aliment et demande une reformulation majeure du produit. Cela demande des travaux importants de recherche et de développement ainsi que de dégustation de produit pour garantir sa qualité et sa saveur.

Quand les produits Nestlé ne devraient-ils plus contenir d’acides gras trans ?

En 2014, nous avons renouvelé la politique Nestlé sur les acides gras trans qui était en place depuis 1999 et nous nous sommes engagés à éliminer de nos aliments et boissons les acides gras trans provenant d’huiles partiellement hydrogénées. Début 2017, plus de 99,8% des graisses et huiles que nous achetons ne contiennent pas d'acide gras trans provenant des AGT.

Nestlé va-t-elle aussi remplacer ou réduire les autres graisses associées à des effets négatifs sur la santé, comme les graisses saturées ?

Nous examinons et nous rénovons continuellement notre portefeuille de produits pour améliorer le profil nutritionnel de nos aliments et de nos boissons. Cela passe par la réduction des acides gras saturés, s’il y a lieu. Il est nécessaire d’y parvenir sans altérer la qualité, la saveur et la texture du produit auxquelles s’attendent nos consommateurs.